Festival Islâmico de Mértola

À propos de

De forte origine culturelle et patrimoniale, avec de fortes racines territoriales, le Festival Islamique de Mértola est basé sur les travaux archéologiques menés sur le patrimoine de Mértola, en particulier celui de la période Islamique, réalisés depuis la fin des années 70, par l’équipe technique du Champ archéologique de Mértola, en partenariat avec la municipalité et d’autres entités locales et nationales du milieu associatif et universitaire. Au moment des premières interventions archéologiques dans l’Alcazaba du Château de Mértola, l’étude de la période islamique au Portugal était pratiquement inexistante.

L’importance et l’abondance des découvertes archéologiques découvertes au cours des études menées à l’époque, et qui se sont étendues à tout le centre historique de la ville, sont alors devenues des facteurs déterminants pour la connaissance de cette période historique et ont réaffirmé l’importance stratégique que la vieille ville de Mértola a assumée à cette époque, en tant qu’entrepôt commercial de connexion au « monde méditerranéen ».

Au cours de la période islamique, Mértola renforce sa position de port le plus à l’ouest de la Méditerranée, atteint l’apogée de sa fonction marchande et s’impose comme un espace privilégié de rencontre des cultures. Pour toutes ces raisons, c’est presque naturellement qu’en 2001, elle apparaît intégrée dans l’affiche des événements de la Municipalité, la 1re édition du Festival Islamique de Mértola. L’initiative promue déjà à cette époque par différentes entités a dépassé ses motivations initiales universitaires, scientifiques,

muséographiques, culturelles et pédagogiques initiales et est peu à peu devenue, au cours des années suivantes, également un événement touristique ayant un fort impact sur l’économie locale et régionale. Le Festival Islamique de Mértola a lieu tous les deux ans dans la ville de Mértola, toujours les années impaires et est organisé par la Municipalité de Mértola, en partenariat avec la communauté locale et diverses organisations locales, nationales et internationales.

Souk

Le point fort a lieu pendant les 4 jours de marché. Dans le souk, les cuirs, les djellabas, l’encens, le bois de santal, le thé à la menthe, les épices et le mélange de voix donnent couleur, arôme et mélodie aux rues de la « vieille ville » recouvertes d’étoffes colorées. Les étals du marché sont couverts des produits les plus variés (artisanat, confiserie, produits régionaux de l’Alentejo, musique, art, tissus) provenant des destinations les plus variées (Maroc, Tunisie, Égypte, Espagne et bien sûr de l’Alentejo). Cet achat est invariablement associé au rituel arabe consistant à marchander un bon prix. Un moment d’animation spontanée surgit ici et là : une danseuse, un poète ou un chanteur. Dans un espace improvisé, en hauteur, un coin est réservé à la prière. Le marché de rue est le lieu le plus enchanteur de ce festival. Il ne s’agit pas d’une reconstitution historique, avec des personnages et des figurants, nous vivons le présent de n’importe quel marché arabe d’aujourd’hui, avec des artisans, des commerçants et des personnes réelles.

LE FESTIVAL ET LA MUSIQUE

La musique est présente un peu partout dans tous les espaces du Festival. D’inspiration arabo-andalouse, chaabi, gnaoua, berbère, spirituelle soufi… traditionnelle ou aux notes contemporaines, puriste ou de fusion, les rythmes sont ici invariablement du sud et ont des origines culturelles communes. Aux rythmes du monde arabe s’ajoute la mélodie du chant et du flamenco. Le Festival promeut la réunion des cultures en musique.

Ils ont participé au festival : al-Baraka (2001); Nass Marrakech (2001); al-Tarab (2003); Les Boukakes (2003); Radio Tarifa (2003); Hasna El Becharia (2005), Oojami (2005), Majid Bekkas (2005) Nour-Eddine (2005); Moulay Sherif (2007); Aïda Nadem  (2007); Baba Zula (2007); Olive Tree Dance (2007); Trifony (2009); Orquestra Feminina de Tetouan (2009); Basidou (2009); Justin Adams & Juldeh Camara (2011); Sebastião Antunes com participação especial de Janita Salomé(2011); Speed Caravana (2011);  Kumpania Algazarra (2011); Custódio Castelo (2013); Dissidenten (2013); Mad Sheer Khan (2013); Bombino (2013); Melech Mechaya (2013); Mdou Moctar (2015); Fado Violado (2015); Amar Sundy (2015); Adducantur(2015); Celina da Piedade (2015); Imidwan (2015); Sebastião Antunes e Bruno Batista (2017); Pedro Mestre (2017); Les filles de Illghadad (2017); Kel Assouf (2017); Omiri (2017)

PARTENAIRES

Le Festival Islamique de Mértola est une organisation de la municipalité de Mértola avec le partenariat d’un ensemble d’entités locales, régionales et transnationales, particulièrement liées à la communauté et à la culture arabes.

  • Entidade Regional de Turismo do Alentejo e Ribatejo // Programa 365
  • Fundación Mezquita de Sevilla
  • Associação de Defesa do Património de Mértola
  • Associação de Empresários do vale do Guadiana
  • Associação Humanitária dos Bombeiros Voluntários de Mértola
  • Associação Terra Sintrópica
  • Ayuntamiento de El Granado
  • Campo Arqueológico de Mértola
  • Capitania do Porto de Vila Real de Santo António
  • Centro de Apoio Social aos Trabalhadores da CMM – CAS
  • Centro de Saúde de Mértola
  • Clube de Futebol Guadiana
  • Clube Náutico de Mértola
  • Comércio Local
  • Comunidade Islâmica em Espanha
  • Cooperativa Oficina de Tecelagem de Mértola
  • Grupo Coral “Os Caldeireiros” de S. João
  • Grupo Coral da Mina de S. Domingos
  • Grupo Coral Guadiana de Mértola
  • Guarda Nacional Republicana
  • José Braizinha
  • Junta de Freguesia de Mértola
  • Liga Portuguesa de Luta Contra o Cancro
  • Lita Godinho
  • Luís Costa
  • Mairie de Chefchaouen
  • Maria Clara Pereira/Orlando Louro
  • Maria de Fátima
  • Motoclube « Os Falcões das Muralhas » de Mértola
  • Nassa – Núcleo d’Artes de Mértola
  • Núcleo de Voluntariado de Mértola
  • Parque Natural do Vale do Guadiana
  • Sano De Perpessac
  • Santa Casa da Misericórdia de Mértola / Oficina da Criança
Share: